Villefranchois illustres|

Louis Fouquet (1633-1702) est le frère de Nicolas Fouquet, le célèbre surintendant des finances de Louis XIV, destitué pour malversations en 1661, banni et emprisonné à vie (certains pensent qu’il était le Masque de fer).

Consécutivement à la chute de son frère, Nicolas Fouquet est exilé à Villefranche-de-Rouergue, où il séjournera 20 ans.

Biographie de Louis Fouquet.

Louis Fouquet est docteur de la faculté d’Orléans, puis conseiller au Parlement de Metz en 1652.

Il séjourne à Rome en 1655 et 1656 où il joue le rôle d’agent politique de Mazarin. Il devient ensuite abbé de Saint-Martin d’Autun.

A compter de 1659, il est évêque-comte d’Agde. Il est connu pour être extrêmement riche et bénéficie de l’aura de son frère aîné.

Louis Fouquet est aussi nommé chancelier des ordres du roi, c’est-à-dire de l’ordre de Saint-Michel et de l’ordre du Saint-Esprit. En 1660, il devient aumônier du roi et maître de son oratoire.

La disgrâce.

En 1661, l’arrestation de son frère provoque la propre chute de Louis Fouquet, alors âgé de seulement 28 ans.

Par arrêt de la Chambre de Justice du 20 décembre 1664, Louis est exilé à Villefranche-de-Rouergue.

Louis Fouquet habitera pendant 20 ans dans la demeure ancestrale d’Antoine de Morlhon-Sanvensa, devenue la propriété au XVIIème siècle de Jean Campmas, trésorier de France.

Cette demeure se trouve au n° 23 de ce qui était encore la rue Haute-Saint-Jean, actuelle rue de Belle-Isle.

Un vaste logis où Fouquet recevra proches et lointains parents, notamment son neveu Louis en fuite avec sa femme Catherine-Agnès de Lévis, parents en 1684 à Villefranche d’un petit Charles-Louis-Auguste, comte, puis duc de Belle-Isle, futur Maréchal de France et membre de l’Académie française.

En d’autres termes, Louis Fouquet est le grand-oncle de cet illustre Charles-Louis-Auguste qui donnera plus tard son nom à la rue où il est né : la rue de Belle-Isle.

Journaliste à Villefranche.

Populaire à Villefranche, Louis Fouquet aspire à une grande œuvre littéraire. Il crée une gazette, Les Nouvelles ecclésiastiques, qu’il fera paraître pendant près de 25 ans.

La gazette relate les nouvelles du royaume : potins de Versailles, mariages célèbres, mésaventures de tel ou tel grand, mort de Colbert… Dans les dernières pages de la gazette figurent des conseils de livres à lire.

Fouquet pousse l’appétit du journalisme jusqu’au lyrisme, le souci de l’information jusqu’au professionnalisme. C’est l’avant-garde d’une certaine presse d’opposition.

En parallèle, Louis Fouquet s’arroge quelques prérogatives locales de prince de l’Église. Or les Jésuites haïssent Fouquet. Par manigance, ils l’obligeront à quitter Villefranche en 1685 pour Issoudun.

Un best-seller médical.

Entre-temps, Louis Fouquet publie un livre médical, véritable best-seller propagé rapidement jusqu’à Versailles, s’intitulant : Recueil de recettes choisies, expérimentées et approuvées contre quantité de maux fort communs, tant internes qu’externes, invétérés et difficiles à guérir.

Sorti en 1675 des presses de Pierre Grandsaigne à Villefranche, l’ouvrage sera réédité jusqu’au début du XXème siècle.

Au final, Louis Fouquet aura été exilé durant 29 ans, dont les neuf dernières années à Issoudun.

Réhabilité par Louis XIV qui lui octroie une pension annuelle de 35 000 livres, Louis Fouquet se consacrera à la création du collège de Sorrèze pour l’éducation des fils de gentilshommes pauvres de la région.

Son œuvre achevée, sa bibliothèque léguée au séminaire d’Agde, Louis Fouquet meurt le 4 février 1702, à l’âge de 69 ans.

Lire aussi notre article : Le maréchal de Belle-Isle, petit-fils du Masque de fer ?

Texte : Michel Palis, Jean-Marie Bugarel

Pour en savoir plus sur Villefranche-de-Rouergue, son patrimoine et son histoire :

Société des Amis de Villefranche et du Bas-Rouergue
amisvbr {@} gmail.com
villefrancheamis.canalblog.com
09 67 56 70 10
Permanences le mercredi de 15h00 à 17h00 à la Maison des Sociétés, place Bernard-Lhez

Voir aussi les Archives municipales.

Shares

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal