Création d’un réseau de bus de ville, augmentation des fréquences des bus régionaux liO, développement des mobilités douces, projet de pôle multimodal : Villefranche-de-Rouergue avance à pas de géant en termes de transport et de mobilité.

Retrouvez sur cette page :

Le nouveau réseau de bus villefranchois “Bastibus”.

poteau bastibus bus urbain Villefranche-de-Rouergue

Lancé le 1er juin 2022, le réseau de bus de ville constitue une petite révolution pour le quotidien des Villefranchois.

Trois lignes de bus relient le centre-ville, les principaux lieux de travail, les quartiers les plus peuplés, ainsi que les bâtiments municipaux et les services publics, notamment :

  • les collèges et lycées,
  • le gymnase,
  • les salles des fêtes,
  • l’hôpital et ses différents sites,
  • la gare SNCF (connexion avec les bus LiO),
  • le bâtiment Interactis,
  • les maisons de retraite,
  • le cimetière,
  • la gendarmerie,
  • le centre Aqualudis et le stade,
  • les zones d’activité et zones artisanales,
  • etc.

La phase d’expérimentation durera 6 mois. Les citoyens sont invités à donner leur avis en remplissant ce formulaire. L’itinéraire et les horaires seront ensuite revus en fonction des retours et des demandes des citoyens.

Tarif du Bastibus : gratuit !

Plan du réseau avec ses 3 lignes :

plan réseau bastibus Villefranche-de-Rouergue

Téléchargez les horaires complets :

L’offre de transports au sein de la communauté de communes.

Villefranche est connectée à son territoire. L’offre de transports du territoire de l’ouest Aveyron comporte :

  • le transport à la demande : il s’agit d’un service d’Ouest Aveyron Communauté, ouvert à tous sur réservation (coût du transport et retour : 2 €) ; toutes les informations ici,
  • le train : la ligne SNCF dessert en effet trois communes du secteur : Najac, Villefranche et Salles-Courbatiès,
  • le bus LiO : il dessert Maleville, Lanuéjouls, Saint-Rémy, Villeneuve-d’Aveyron, Mémer, Labastide-l’Evêque, Parisot, Caylus… (voir carte et informations plus bas ; tarif : 2 €),
  • les taxis privés.

Le train TER et la gare de Villefranche-de-Rouergue.

Villefranche-de-Rouergue est traversée par la ligne de train TER Toulouse – Najac – Villefranche – Figeac – Aurillac.

Villefranche est à 1h30 de Toulouse en train (même temps en voiture).

Par ailleurs, Villefranche est à une heure de Montauban en voiture ; or la gare TGV de Montauban permet de rejoindre Paris en 3h50.

Consultez ici pour consulter les fiches horaires des trains TER SNCF. Sélectionnez Aurillac-Figeac-Toulouse dans “Ligne” et cliquez sur Rechercher.

Horaires d’ouverture du guichet de la gare SNCF : tous les jours de 13h10 à 18h55.

Le réseau régional des bus LiO.

réseau bus lio villefranche-de-rouergue

Villefranche-de-Rouergue est connectée aux autres villes d’Occitanie par le réseau régional des bus LiO :

  • la ligne 203 relie Rodez à Montauban en passant par Villefranche,
  • la ligne 221 relie Villefranche à Rodez par Rieupeyroux,
  • la ligne 205 relie Villefranche à Figeac,
  • la ligne 222 relie Villefranche à Decazeville.

Les correspondances permettent d’atteindre Cahors, Millau, Albi, Toulouse…

Tarif : 2 € par trajet. 10 trajets : 15 €. Abonnement mensuel : 40 € (20€ pour les jeunes). Paiement dans le bus ou en ligne.

Cliquez ici pour accéder à TOUS LES HORAIRES et plans de ligne de bus (sélectionnez le département “Aveyron”).

Cliquez ici pour accéder au calculateur d’itinéraire.

Le réseau de bus LiO et ses principales lignes :

réseau bus lio villefranche de rouergue

La création d’un Pôle multimodal d’intérêt régional.

La municipalité a pour ambition de créer un pôle multimodal à proximité immédiate de la gare SNCF.

Le but est d’avoir un lieu où les différents modes de transports de la ville pourront se rencontrer et s’interconnecter :

Le développement des mobilités douces.

Le développement des mobilités douces est une priorité à Villefranche-de-Rouergue.

La mobilité douce (mobilité durable ou “écomobilité”) peut être définie comme l’ensemble des alternatives à la voiture individuelle : vélo, vélo électrique, trottinette, roller, covoiturage, marche à pied…

Le développement des mobilités douces peut être encouragé par la création de voies dédiées à ces modes de déplacement peu polluants.

Précisément, la municipalité ambitionne de créer 25 km de pistes cyclables d’ici 2026.

D’autre part, une voie verte a été aménagée avenue de Toulouse, sur un itinéraire très fréquenté mais qui était dangereux pour les piétons et les cyclistes.

L’aide à l’achat d’un vélo électrique.

Vous souhaitez acquérir un vélo électrique ? Vous pouvez bénéficier d’une aide de la Région Occitanie avec le dispositif “Éco-chèque mobilité”, instauré dans le but de développer la pratique du vélo, et de soutenir le développement des modes de transports propres.

Cette aide, d’un montant de 100 € + 50 € de bonus sécurité, est soumise à certaines conditions (notamment de revenus). Plus d’infos sur le site de la Région Occitanie.

L’aide peut être cumulable avec le bonus vélo à assistance électrique de l’État au titre de ce même cycle (sous réserve du respect des conditions fixées à l’article D251-2 du code de l’Énergie).

L’avion.

Les aéroports les plus proches sont ceux de Rodez et Toulouse.

Lire aussi :

Shares

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal