La municipalité de Villefranche-de-Rouergue possède la seconde Collection patrimoniale jazz de France (musiques afro-américaines antérieures à 1945), conservée à la médiathèque municipale.

En 1979, la municipalité achète la collection privée d’Hugues Panassié qui comprend 22 656 documents (sonores, imprimés, manuscrits et iconographiques).

Hugues Panassié (1912-1974) est originaire d’Aveyron. Il est scolarisé au collège de Villefranche-de-Rouergue. Lorsqu’il a 14 ans, le destin l’amène à Paris où il réside jusqu’au début de la seconde guerre mondiale. Par la suite, il s’installera à Montauban.

C’est à Paris dans les années 1930-1940 que Hugues Panassié se passionne pour le swing : il l’écoute, le commente et s’associe à des personnalités importantes afin de le promouvoir.

A partir de 1932, il anime le Hot Club de France. Dès 1934, il écrit son premier livre Le Hot Jazz, qui est publié en espagnol et anglais.

Il s’associe avec Charles Delaunay en 1938 : ensemble, ils développent la marque de disque Swing et la revue Jazz Hot. 

Suite à sa séparation d’avec Charles Delaunay en 1947 au sujet de la définition du jazz, Hugues Panassié poursuit son activité depuis Montauban et ce jusqu’à sa mort. Il préside le Hot Club de France, il anime des émissions de radio et écrit des ouvrages.

Un fonds sans cesse augmenté.

Suite à l’achat de cette collection Hugues Panassié, la municipalité de Villefranche-de-Rouergue a poursuivi le développement du fonds jazz par des dons et des legs.

Les trois apports majeurs au fonds jazz de la commune sont ceux de personnes anonymes liées au Hot Club de France ou à la revue Hot Jazz, et au milieu du jazz à Paris après 1945.

Le fonds Pierre Delord comprend un millier de négatifs couvrant trois concerts à Paris entre 1947 et 1949, ainsi que deux cent 78 tours.

Le fonds de Jean Mansion contient environ 5000 documents sonores (78 tours et 33 tours).

Le fonds Jacquemond, transmis par l’intermédiaire du musicien et programmateur Laurent Verdeaux, se compose de 1324 cassettes audio et 83 livres.

D’autres donateurs, dont l’Association Jazz Animation Rouergue (AJAR), complètent et élargissent cette collection à l’ensemble de l’histoire du jazz de ses origines à nos jours.

C’est la raison pour laquelle une documentation jazz (imprimés, Cd, 33 tours) qui retrace toute l’histoire du jazz est adossée à la collection patrimoniale.

En 2020, Louis Panassié, le fils de Hugues Panassié, fait l’apport d’imprimés et de manuscrits liés à la conception de son film L’aventure du jazz.

Cliquez ici pour accéder à notre article complet sur la collection patrimoniale Hugues Panassié.

L’accès à la collection patrimoniale.

En direction des chercheurs :

En direction du grand public :

Une présentation de la collection patrimoniale est organisée à chaque période de congés scolaires (hors vacances de Noël). 10 places sont disponibles sur inscription auprès de la médiathèque.

L’accès à la documentation jazz.

Les Cds sont mis à disposition des abonnés de la médiathèque (accès indirect sur demande, sous condition de réservation).

Voir aussi notre page sur le Pôle Culturel de Villefranche.

Shares

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal