Villefranche-de-Rouergue (en occitan Vilafranca de Roergue) est la principale ville de l’ouest du département de l’Aveyron (ancien “Rouergue”).

C’est une sous-préfecture au même titre que Millau, Rodez étant le chef-lieu du département.

Villefranche est labellisé Grand Site d’Occitanie et Pays d’Art et d’Histoire. Depuis 2016, la bastide (centre ancien) et son riche patrimoine bâti est reconnu comme secteur sauvegardé par l’Etat.

La ville fait partie de la communauté de communes Ouest Aveyron Communauté (OAC), qui comporte 29 communes pour environ 28 000 habitants.

Situation géographique.

Villefranche se situe à 1h25 en train ou en voiture de la capitale régionale, Toulouse.

Aéroports les plus proches :

Gares TGV les plus proches :

  • Montauban (1h00 – trains vers Paris en 3h55),
  • Toulouse (1h25).
situation villefranche de rouergue

Villefranche-de-Rouergue en quelques chiffres :

  • Date de fondation : 1252
  • Nombre d’habitants : 11950
  • Code postal : 12200
  • Superficie : 45 km² (soit près de la moitié de Paris intra-muros),
  • Altitude : 250 m au niveau du centre-ville
  • Ensoleillement : 2250 heures par an (moyenne nationale : 2050)
  • Etablissements d’enseignement : 5 écoles, dont 3 publiques ; 7 établissements d’enseignement secondaire.

Une faille et sept collines.

Villefranche se situe dans la vallée de l’Aveyron, sur la faille géologique qui sépare le causse (plateau calcaire) du Ségala (territoire de monts et vallées où l’on cultivait le seigle).

Le calcaire (pierre très blanche constituée de reste d’animaux marins) est le signe de la présence d’un océan ancien. En effet, il y a 280 millions d’années, le site de Villefranche était sur la côte de l’océan Atlantique, bien plus avancé dans les terres qu’aujourd’hui. Autrement dit, l’actuelle cuvette de Villefranche est au point de rencontre des montagnes anciennes (Ségala avec schiste, gneiss et granit) et de la couche calcaire du Lot.

La fontaine du Guiraudet symbolise parfaitement cette situation géographique : le colosse de José Ballester s’appuie sur un bloc de calcaire pour pousser un bloc de granit :

La cité est entourée de sept collines verdoyantes : Penevayre, Saint-Jean-d’Aigremont, Macarou, le Tricot, Graves, Beauregard et Peyremorte.

C’est sans doute son relief accidenté qui fait le charme de Villefranche, avec des vues imprenables sur la ville.

Une bastide, des faubourgs et des hameaux.

Villefranche est une bastide du Moyen-Age fondée en 1252 par Alphonse de Poitiers, frère du roi Saint-Louis.

Son plan en damier, avec ses rues rectilignes et sa place centrale dominée par la Collégiale Notre-Dame constituent le parfait témoignage de cet urbanisme des “villes neuves” du Moyen-Age.

Villefranche est une des plus grandes bastides du Sud-Ouest, et aussi l’une des plus belles.

Villefranche comporte aussi des faubourgs (la République, le Saint-Jean, l’Alzou, le Quercy…) et de nombreux hameaux ou mas distants de plusieurs kilomètres du centre-ville.

Particulièrement étendue, la commune est donc à la fois urbaine et rurale, pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Ci-dessus une photo de la plaine Saint-Jean au mois d’août, à seulement 15 minutes à pied du centre-ville.

Une histoire riche.

Villefranche-de-Rouergue est le résultat de 770 ans d’histoire riche et passionnée.

Capitale du Rouergue de 1369 à la Révolution, la cité a traversé heurs et malheurs, entre essor commercial, incendies, révoltes, construction de la Collégiale, du pont des Consuls et de la Chartreuse Saint-Sauveur, sans oublier l’histoire récente et les événements liés à la Seconde guerre mondiale, dont le mémorial des Croates constitue le terrible souvenir.

Voir aussi notre blog sur l’histoire et le patrimoine de Villefranche.

Le goût du bien-vivre.

Villefranche-de-Rouergue cultive le goût du bien-vivre : c’est une ville où l’on se sent bien.

Ici pas d’embouteillages, et le stationnement est gratuit. On profite d’un climat très doux. Les sentiers de randonnée partent du centre-ville : la nature est à deux pas.

Cette douceur de vivre s’accompagne de nombreux services à la hauteur d’une ville moderne :

Une ville animée.

Particulièrement commerciale le jeudi avec le grand marché, Villefranche est une ville animée et festive le reste du temps, avec le marché du samedi, le marché de Noël, la fête de la Saint-Jean, le festival en Bastides, les bals, les guinguettes et l’activité du très riche réseau associatif.

A Villefranche, on prend du plaisir à table et on aime le goût de l’authentique. Les produits des terroirs lotois et aveyronnais se rencontrent pour donner naissance à des recettes toujours plus raffinées (voir la liste des restaurants ici).

Villefranche est aussi une ville où l’on grandit bien. La jeunesse y est particulièrement choyée avec des établissements scolaires et des équipements sportifs régulièrement rénovés, sans oublier la culture avec le Musée Urbain Cabrol et le tout nouveau Pôle culturel.

Bien vivre, c’est aussi bien se loger. La municipalité mène un grand plan de rénovation du bâti ancien, magnifique mais souvent en mauvais état. Plusieurs ilots de la bastide sont en cours de destruction et réhabilitation, le but étant d’aérer les rues, de faire entrer la lumière, de créer des jardins et de proposer des logements répondant aux critères du confort moderne.

Vous l’avez compris, à Villefranche, tout est fait pour cultiver le goût du bien-vivre !

Voir aussi :

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner