Randonnées et découvertes|

Le département de l’Aveyron est traversé par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : il s’agit en l’occurrence de la Via Podiensis (ou voie du Puy).

Au débouché de l’Aubrac, on passe traditionnellement par Conques pour rejoindre Moissac ou Toulouse.

A partir de Conques, deux possibilités s’offrent aux pèlerins :

  • continuer vers Figeac,
  • ou prendre par Villefranche-de-Rouergue, voie qui permet de découvrir les sites exceptionnels de Peyrusse-le-Roc, Villeneuve-d’Aveyron, Najac et Cordes-sur-Ciel, avant de continuer vers Gaillac et Toulouse.

Cet article vous propose de découvrir les deux étapes villefranchoises : celle qui arrive à Villefranche et celle qui en repart.

Informations, itinéraires détaillés, cartes :

Association Du Bas Rouergue vers Compostelle
www.verscompostelle.fr

Office de tourisme :
Page dédiée aux chemins de Saint-Jacques par Villefranche

L’étape de Villeneuve-d’Aveyron à Villefranche de Rouergue : 13,4 km – 3h30.

A partir de Villeneuve-d’Aveyron, l’axe général de progression est plein sud.

Le lieu-dit La Draille prouve que nous sommes sur une des grandes voies de passage qui, depuis le Néolithique puis lors de la conquête de Jules César et la construction des voies romaines, permettaient de rejoindre Toulouse.

Cette voie est connue depuis le Moyen-Age sous le nom de draille des Auvergnats.

Au hameau de Veuzac, 50 m après l’église sur la droite, une maison porte les initiales d’un pèlerin anonyme qui avait voulu immortaliser son grand voyage en gravant une coquille encadrée de 2 bourdons sur le linteau de sa fenêtre.

Enfin, c’est Villefranche-de-Rouergue qui apparaît avec des souvenirs jacquaires d’une qualité exceptionnelle puisque la présence de trois éléments importants est attestée :

  • la confrérie des jacquets,
  • l’hôpital pour pèlerins,
  • et la chapelle Saint-Jacques du XVème.

A ne pas rater sur le chemin : la croix de sauveté, le tombeau du géant (dolmen), Saint-Rémy et son château, la ferme Rossignol de Farrou.

Cliquez ici pour télécharger le descriptif complet de l’étape.

L’étape de Villefranche-de-Rouergue à Najac : 23 km – 6h00.

La rivière Aveyron unit ces deux cités jadis rivales. Villefranche et Najac sont classées Grands Sites d’Occitanie comme Conques et Cordes-sur-Ciel.

Quittez Villefranche pour emprunter un parcours qui se fera essentiellement en ligne de crête avec de magnifiques tours d’horizon.

En deuxième partie, vous plongerez dans les gorges de l’Aveyron avec une impression d’être au bout du monde.

Jusqu’à Monteils par le chemin du Loup vous êtes sur le causse de La Rouquette : très beau chemin, nombreuses cazelles, murets de pierres ; en avril / mai vous remarquerez les orchidées sauvages.

La halte de midi s’impose à Monteils, piquenique au bord du ruisseau sous les peupliers près du lavoir.

A la reprise, démarrez doucement, une brave montée vous amène sur les hauteurs, très beau 360°. Au niveau du château de Courbières vous descendez dans les gorges de l’Aveyron. Attention, le parcours a été modifié ; continuez en rive droite pour atteindre la gare de Najac et le gite étape, à moins que vous ne préfériez loger dans le village avec vue imprenable sur la forteresse médiévale après une dernière grimpette.

La forteresse de Najac est un chef d’oeuvre de l’art militaire du XIIIème siècle. A Najac, les pèlerins avaient le choix entre deux hôpitaux : l’hôpital Saint-Jacques et l’hôpital Saint-Barthélemy qui dépendait des moines soldats de la Dômerie d’Aubrac, ce qui montre bien la continuité de l’itinéraire venant du Puy et se prolongeant sur Toulouse ou Moissac avant d’atteindre les Pyrénées.

Cliquez ici pour télécharger le descriptif complet de l’étape.

Plan général du chemin de Saint-Jacques en Ouest Aveyron :

Lire aussi notre article sur Villefranche et les chemins de Saint-Jacques.

Shares

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner