Quand ?

7 mai 2023    
14h00 - 19h00

Où ?

Atelier Blanc
Chemin de la Rive Droite, Villefranche-de-Rouergue, 12200

Exposition CÉLIE FALIERES (1987), MAZACCIO & DROWILAL (1988, 1986) à l’Atelier Blanc

Installation, photo-collage, sculpture, vidéo

exposition atelier blanc

Du 10 mars au 11 juin.

  • Vernissage jeudi 9 mars en présence des artistes : à partir de 17h30 au Moulin des Arts, puis 18h30 à l’Atelier Blanc.
  • Visite libre de l’exposition sur toute la période : du jeudi au dimanche de 14h à 19h, jours fériés inclus.
  • Visites accompagnées (entrée libre) : vendredis 31 mars, 28 avril et 2 juin à 17h au Moulin des Arts puis 18h à l’Atelier Blanc.
  • Atelier de création pour les 7 -11 ans (5 euros par enfant) : sur réservation au 06 23 77 72 79, jeudi 27 avril de 10h à 11h30 à l’Atelier Blanc et vendredi 28 avril de 10h à 11h30 au Moulin des Arts.

.

“Retour rapide”, c’est quoi ?

Cette exposition emprunte son nom à cette fonction audiovisuelle visant à faire défiler rapidement un support d’enregistrement dans le sens inverse de la lecture.

Elle rassemble trois artistes basés à Villefranche-de-Rouergue, et nés à la fin de la décennie 80′ moment supposé de la fin de l’Histoire*.

En forme de frise chronologique, « Retour Rapide » permet aux artistes d’aborder la dilatation du temps, l’ellipse, et la sédimentation des représentations, en s’attachant aussi bien à des temporalités longues, qu’à des événements fugaces.

Célie Falières s’intéresse au temps géologique, archéologique et folklorique. Sous la forme d’installations combinant vidéo, sculptures, objets trouvés et images, elle présente une culture matérielle à la fois fictionnelle et familière.

Le duo Mazaccio & Drowilal propose en regard deux installations séquencées incluant photographies, collages et peintures murales, qui questionnent la formation de l’identité à travers les images médiatiques, ainsi que la condition de l’artiste et le geste artistique.

* “La Fin de l’histoire et le Dernier Homme” est un essai du politologue américain Francis Fukuyama publié en 1992. L’auteur y affirme que la fin de la guerre froide marque la victoire idéologique de la démocratie et du libéralisme sur les autres idéologies politiques. La fin de l’Histoire ne signifie pas, selon lui, l’absence de conflits, mais plutôt la suprématie absolue et définitive de l’idéal de la démocratie libérale, lequel constituerait un horizon indépassable.

Shares

Les commentaires sont fermés.

Close Search Window
WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal